Tolkien, des mots, des mondes – 55 min – Prime Video (2014)

I. Tolkien, des mots, des mondes

Tolkien, des mots, des mondes, réalisé par Simon Backes, propose de retracer la genèse des écrits de l’auteur en s’interrogeant sur ses sources d’inspiration, qu’elles soient écrites ou visuelles. Pour ce documentaire, l’acteur Michael Lonsdale prête sa voix au professeur Tolkien et donne ainsi vie à ses écrits (lettres et œuvres littéraires).

Le documentaire a été projeté pour la première fois pendant le Festival des Étonnants Voyageurs de Saint-Malo avant d’être diffusé sur Arte le 3 décembre 2014, à l’occasion de la sortie au cinéma du dernier film Le Hobbit.

Le documentaire est disponible en VOD sur Prime Video et sur la boutique d’Arte ou en DVD sur Amazon. Le DVD possède quelques bonus en plus. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cet article écrit sur tolkiendil.

II. Tolkien, père et fils

Leo Carruthers, spécialiste de la civilisation anglaise médiévale, fait quelques apparitions tout au long du documentaire.

À l’occasion de l’exposition centrée sur Tolkien qui avait été organisée par la Bibliothèque Nationale de France en 2019, il avait donné une conférence pour parler de J.R.R. Tolkien et de son fils, Christopher, qui s’est chargé de la publication posthume d’une grande partie de l’œuvre de son père.

Vous pouvez retrouver la conférence ci-dessous :

La conférence dure 1 h 38. La première heure est consacrée aux écrits de Tolkien. Les quarante minutes suivantes permettent aux spectateurs de poser leurs questions.

La conférence a été enregistrée le 21 novembre 2019. Petite coïncidence amusante, Christopher Tolkien est né le 21 novembre 19241.

III. La pause musicale

La musique du documentaire a été composée par Peter Von Poehl. Il a notamment écrit, composé et interprété la chanson The story of the impossible que l’on peut entendre dans les films L’Arnacœur(2010) et Hippocrate (2014). Mais cette chanson a également été choisie par la marque Clairefontaine pour accompagner ses publicités en 2017.

Une très jolie chanson que j’ai connue, pour ma part, grâce à L’Arnacœur.

Comme quoi, tous les chemins mènent à Tolkien !

1. Autre coïncidence : Je suis également née un 21 novembre 😆

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.