Le GIF vs Laura – Qui remportera la victoire ?

Si l’informatique a su se faire une place dans la vie quotidienne de tout à chacun, il survient parfois des déconvenues imprévues.

Qui aura le dernier mot entre l’Homme et les Machines ? C’est ce que nous allons voir ici… 🤣

I. La révolte du GIF

Tout commence avec le logiciel Adobe After Effect. L’objectif est d’utiliser ce logiciel pour réaliser un GIF effet néon.

Et, après avoir fait un petit tour sur YouTube, un tutoriel en anglais est trouvé. Celui-ci correspond au projet voulu même si certaines modifications sont apportées.

Neon Text Animation

Jusqu’à cet instant précis, le logiciel se comporte de manière civilisée. Mais vient le moment de l’exportation… Et, là, malédiction !

Le GIF obtenu n’est pas correct. La lumière qui entoure les mots Le et Sortilège s’éteint brièvement par moment. Ce résultat n’est pas correct puisque, logiquement, seule la lumière autour de Linda est censée s’éteindre. Ce problème est visible ci-dessous :

De toute évidence, ce GIF est en train de se rebeller. Mais que faire alors ?

Le GIF : 1

Laura : 0

II. Une vidéo à la rescousse

Pour pallier ce problème, le projet est exporté en format vidéo. Et, là, miracle ! Dans ce format, le néon se comporte de manière voulue.

Il s’agit maintenant de convertir cette vidéo en format GIF. Sur Google, la quête du convertisseur parfait débute. Si certains convertisseurs en ligne permettent bien de transformer cette vidéo en GIF, il y a également une perte de qualité. 

Et si, bien sûr, il est nécessaire de zoomer pour remarquer cette perte de qualité, ce résultat est quand même décevant, surtout que l’animation du texte a également perdu en fluidité.

Le GIF : 2

Laura : 0

III. Un instant de génie

Mais, que vois-je à l’horizon ? Serait-ce un éclair de génie fugace mais bien réel ? Oui !

Il suffisait en réalité d’utiliser directement Adobe After Effect comme convertisseur ! La vidéo du néon est importée dans le logiciel pour être exportée au format GIF. Et le nouveau GIF obtenu ne comporte plus l’erreur du début.

Le GIF : 2

Laura : 1

IV. La morale

Quelle est la morale de cette histoire ?

De toute évidence, les GIF ne sont pas toujours nos alliés. Mais les vidéos, elles, peuvent se montrer fiables.

Et si le film Le Retour de Mary Poppins nous a appris qu’il fallait se méfier des apparences, je rajouterais donc ceci : « les GIF. Méfiez-vous aussi des GIF ! »

Méfiez-vous des apparences

N.B. Toute ressemblance avec des faits réels est bien évidemment fortuite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.