4 Théories – Le Sortilège de Linda : Tome 1

D’une manière générale, une histoire devrait toujours répondre à toutes les questions qui sont soulevées, à un moment ou un autre, dans le récit. Mais cela n’empêche pas que certaines suppositions puissent parfois être faites sans être nécessairement confirmées dans le texte…

I. Une sensibilité (sur)développée

Vers la fin du chapitre 9, une petite phrase a priori anodine est écrite au début d’un paragraphe :

Leslie s’arrêta lorsqu’elle perçut une certaine tension autour d’elle. […]

D’une manière générale, Leslie est quelqu’un d’empathique qui a pour habitude de tenir compte des émotions des autres. Pour autant, au cours du chapitre 17, Mopensy fait une découverte : le pouvoir de Leslie a été déclenché par Oswald lorsqu’elle était retenue captive.

Cela signifie que, en réalité, le pouvoir de Leslie était déjà actif lors du chapitre 9, et comme celui-ci lui permet notamment de percevoir les sentiments d’autrui, il est possible que ce soit son pouvoir lui-même qui lui ait permis de ressentir cette tension.

II. Une mauvaise humeur contagieuse

Au début du chapitre 11, Bill se trouve chez lui. Mais la compagnie de sa famille n’est pas suffisante pour lui remonter le moral…

Le soir même, Bill était particulièrement de mauvaise humeur. Cette prophétie s’assimilait à un piège qui se refermait lentement autour de lui. […]

Compte tenu des circonstances, il n’y a rien d’étonnant à ce que Bill ne soit pas un rayon de Soleil. Pourtant, on peut également noter que, lors du chapitre précédent, Emma subit des conséquences provoquées par un rituel qu’elle a perpétré. Et comme, de par la prophétie, il existe aussi un lien entre Emma et Bill, il n’est pas impossible que les émotions d’Emma aient elles aussi eu un impact sur Bill, ce dont il n’avait pas forcément besoin…

III. Qui va à la chasse, perd sa place !

Au cours du chapitre 15, Mopensy, Samantha et Vincent échangent leurs places avec trois dringuères pour pouvoir rejoindre les tunnels.

Oswald n’eut pas le temps d’entendre la réponse de l’oracle. Il se sentit téléporté contre son gré et réapparut dans une pièce qu’il identifia aussitôt comme appartenant à la forteresse. À ses côtés, il aperçut deux autres dringuères. L’une était à son service depuis plusieurs années, alors que le second l’avait récemment rejoint.

— Que se passe-t-il ? osa lui demander Angela. J’étais en train de chasser la fille dans les tunnels et je me retrouve ici…

Or, à la fin du chapitre 28, Mopensy se replonge dans ses pensées et repense notamment à sa relation passée avec une ancienne élève, du nom d’Angela.

Il est donc (très) probable que Samantha, connaissant les regrets de Mopensy vis-à-vis d’Angela, ait décidé d’échanger sciemment sa place avec Angela, pour éviter ainsi que Mopensy ne la croise (encore) dans les tunnels.

Ce qui, en plus d’être attentionné de la part de Smantha, serait aussi intelligent puisque Mopensy a déjà suffisamment de choses à gérer comme ça…

IV. « Parce que tu n’as rien d’une Emma ! »

Au cours du chapitre 18, Leslie perd le contrôle de son pouvoir, si bien que ses propos deviennent quelque peu obscurs. Cet aspect de l’histoire avait déjà été brièvement abordé dans le point #7 de l’article Secrets & Anecdotes. Pour autant, cela ne veut pas dire que tout avait été révélé… (Mouhahaha!)

En effet, Emma et Leslie échangent les paroles suivantes :

— Leslie…
 — Oh, tu sais que j’aime beaucoup mon prénom ?
 — J’en suis heureuse…
 — Tu n’es qu’une jalouse ! Parce que tu n’as rien d’une Emma !

Et il est possible qu’il existe un sous-texte derrière la phrase « Parce que tu n’as rien d’une Emma ! »…

En effet, dans le tout dernier chapitre du roman, une information est révélée…

Linda révèle qu’elle a pris quelques libertés avec l’acte de naissance de la jeune sorcière. (D’ailleurs, cette information explique aussi pourquoi, au cours du chapitre 30, Emma n’était pas en mesure de se rappeler son prénom, contrairement à Leslie, Bill et Peter qui n’avaient aucun souci à se rappeler le leur dans leur rêve respectif.)

Ainsi, après la lecture du dernier chapitre, cette phrase peut être vue différemment, surtout que l’échange entre Emma et Leslie se produit dans des circonstances particulières. À ce moment-là, Leslie n’a plus l’ascendant sur son pouvoir, qui se déchaîne complètement sur elle, sans oublier que l’esprit d’Emma se trouve littéralement dans la tête de Leslie. Il est donc possible que ces circonstances particulières aient permis à Leslie de sentir quelque chose que, en temps normal, elle n’aurait pas pu percevoir.

Soit ça, soit Leslie pense simplement qu’Emma n’a pas une tête à s’appeler Emma. C’est aussi une possibilité à ne pas écarter. Là-dessus, vous êtes libre de choisir celle que vous préférez. (Même si, de mon côté, j’ai quand même une petite préférence pour la première.… 😆)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *