L’accord des adjectifs de couleur au pluriel

L’adjectif qualificatif s’accorde en genre (féminin ou masculin) et en nombre (singulier ou pluriel) avec le nom auquel il se rapporte.

Exemple : La méchante reine portait des gants rouges.

L’adjectif méchante s’accorde avec le nom reine et l’adjectif rouges avec gants.

Mais il existe des exceptions…

I. Les couleurs en tant qu’adjectif

1. Ceux qui ne s’accordent pas.

Lorsque l’adjectif est issu à l’origine d’un nom commun, il reste invariable.

C’est le cas des adjectifs issus de noms :

  • de fleurs, de plantes et d’arbres (absinthe, acajou, amarante, ébène, fuchsia, indigo, paille, pastel, pervenche…);
  • de fruits (abricot, amande, cerise, citron, marron, noisette, olive, orange… );
  • de métaux et de minéraux (aigue-marine, albâtre, ambre, argent, brique, bronze, grenat, ocre, or, turquoise, vermillon…);
  • d’animaux (carmin, chamois, corail, pie, saumon…).

Exemple : La méchante reine a rapporté les gants rouges qu’elle avait achetés pour les échanger contre des gants orange.

Puisque l’orange est un fruit, l’adjectif ne s’accorde pas.

Wikipédia propose une liste (non exhaustive) des adjectifs de couleur invariables ayant pour origine des noms propres, des noms communs ou des mots étrangers.

2. Ceux qui font de la résistance.

Cependant, les adjectifs rose, écarlate, fauve, incarnat, mauve et pourpre s’accordent.

Exemple : La méchante reine a perdu ses gants orange. Très en colère, elle vola à une petite fille ses gants roses.

Rose est un nom de fleurs, il ne devrait donc pas s’accorder, mais il fait partie des exceptions.

3. Ceux qui sont composés.

Les adjectifs composés ne s’accordent jamais.

Exemple : Mais, plus que tout au monde, la méchante reine regrettait d’avoir perdu ses gants bleu pâle, qui s’harmonisaient si bien avec ses tenues.

Bleu pâle est un adjectif de couleur composé qui ne s’accorde pas. Mais si l’adjectif pâle n’avait pas été présent, on aurait écrit ses gants bleus.

De plus, si la locution adjectivale est composée de deux adjectifs de couleur, un trait d’union les lie, et l’ensemble reste là aussi invariable.

Exemple : La reine avait toujours détesté les gants bleu-vert.

Voici deux vidéos complémentaires qui expliquent ces règles :

II. À vous de jouer !

1 – Les blasons de la méchante reine sont (émeraude/émeraudes).

Les blasons de la méchante reine sont émeraude.

Émeraude est un nom de pierre.

2 – Le prince a des yeux (marron/marrons) et des joues (écarlate/écarlates).

Le prince a des yeux marroet des joues écarlates.

Le marron est un fruit alors que écarlate fait partie des exceptions.

3 – Blanche-Neige offre à la méchante reine un bouquet de roses (rouge/rouges).

Blanche-Neige offre à la méchante reine un bouquet de roses rouges.

Ici roses est un nom commun. Rouges s’accorde donc avec le nom roses.

4 – Le prince porte deux sacs (kaki/kakis) dans lesquels il transporte des fleurs (mauve/mauves).

Le prince porte deux sacs kaki dans lesquels il transporte des fleurs mauves.

Le kaki est un fruit et mauve fait partie des exceptions.

5 – La méchante reine jette le bouquet de Blanche-Neige à la poubelle. Il n’y a que les fleurs (bleu pâle/bleues pâles) qu’elle apprécie car elle lui rappelle la couleur de ses anciens gants disparus.

La méchante reine jette le bouquet de Blanche-Neige à la poubelle. Il n’y a que les fleurs bleu pâle qu’elle apprécie car elle lui rappelle la couleur de ses anciens gants disparus.

Bleu pale est un adjectif composé. Il ne prend donc pas la marque du pluriel.

Pour quelques exercices supplémentaires, vous pouvez suivre les liens suivants :

Nous venons de voir les règles d’accord pour les adjectifs de couleur. Mais, pour aller plus loin, nous pouvons également nous intéresser à l’accord des noms composés de couleur…

III. Les couleurs en tant que noms

1. Ceux qui restent invariables.

Exemple : Les bleu-vert de l’océan sont magnifiques.

Si deux noms de couleur sont utilisés ensemble, ils restent invariables, et ils sont reliés par un trait d’union.

Ici on retrouve deux noms de couleur (bleu et vert) qui forment un nom. L’ensemble est donc invariable.

2. Ceux qui s’accordent à moitié.

Exemple : Les bleus azur de la mer sont très reposants.

La marque du pluriel se trouve uniquement sur le premier nom si celui-ci est suivi d’un autre nom qui, lui, n’est pas une couleur.

3. Ceux qui s’accordent normalement.

Exemple : Les bleus foncés de ce tableau sont très beaux.

Si l’ensemble est formé d’un nom de couleur (ici bleus) et d’un adjectif (ici foncés), la marque du pluriel est présente sur les deux éléments.

La règle d’accord énoncée au tout début de l’article s’applique donc puisque l’adjectif foncés s’accorde en genre et en nombre avec le nom bleus auquel il se rapporte.

Vous pouvez visiter le lien suivant pour en savoir plus :

Il faut donc veiller à tenir compte de la nature des mots employés pour les accorder correctement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *